Interstices

Une émission de réflexion et de discussion pour ouvrir d’autres voies par rapport aux idées dominantes et pour bousculer les rapports de domination. Nous explorons les domaines du féminisme, de l’écologie, de l’anticapitalisme.
Pouvant tou-te-s être concerné-es par ces approches, nous cherchons le plus possible à faire le lien avec des expériences et témoignages du Trièves de la Matheysine du Valbonnais et alentours.

Horaires de diffusion
le vendredi (un vendredi sur deux, parfois les deux !) de 11h à 12h.
Rediffusions le mardi de 19h à 20h et le mercredi de 7h à 8h


Émissions déjà diffusées


  • Confidence à mon voile
    25 mai 2017
    Une émission pour questionner la place que notre société et par conséquent les médias dominants imposent aux femmes portant le voile. Nous commençons l’émission par une présentation de quelques chiffres sur la place de l’Islam dans le monde à partir du livre d’Emmanuel Todd et de Yves Courbage Le mythe de l’islamisation, Essai sur une obsession collective. Nous citons aussi le livre de Pierre Tévanian Dévoilements qui rappelle les épisodes de dévoilement en Algérie colonisée. Enfin nous donnons la parole à Nargesse Bibimoune en lisant des extraits de son livre Confidence à mon voile. Dans ce livre elle présente notamment le choix de porter le voile comme faisant partie de sa trajectoire d’émancipation, et elle questionne les injonctions que subissent les femmes non voilées et prétendument plus émancipées qu’elle.

Pauses musicales

“Lily” de Pierre Perret
“Goulou Loumi” une réécriture du comité de défense des sans papiers dans le Nord
“Nique la France” de ZEP Zone d’Expression Populaire


Éducation populaire : par et pour le peuple
11 mai 2017
Après avoir retracé brièvement l’histoire de l’éducation populaire, ses acteurs, ses dérives, nous évoquons ses objectifs et décrivons quelques outils que nous avons déjà utilisés comme le théâtre des opprimé-e-s, l’arpentage, le jeu de la ligne… Nous invitons à participer au festival “l’échappée rebelle” dont la thématique cette année est “Pas sage à l’action”, avec différents ateliers d’éducation populaire. Les mots conscientisation et émancipation sont à l’honneur dans cette émission.

Pauses musicales

Nous avons écouté deux fois (erreur de manipulation) “A las barricadas” chant datant de la guerre d’Espagne écrit par des ouvriers de la la CNT (confédération National du Travail), Syndicat autogéré d’ouvriers, alors que nous devions écouter également “Le temps des cerises” de JB Clément devenu un symbole de la commune de Paris et de la prise du pouvoir par le peuple en 1870.


  • Autour du spectacle Punctum Diaboli
    La chasse aux sorcières à la Renaissance
    28 avril 2017
    Nos invitées sont Manon et Myriam de la compagnie des Oubliettes, elles présentent leur spectacle de clowns pour adultes “Punctum Diaboli”. La Renaissance : l’époque des Lumières, de la rationalité, des découvertes scientifiques ! Mais aussi le début du capitalisme, la chasse aux hérésies, le contrôle sur la procréation et sur le corps des femmes… Attention : toute femme est potentiellement une sorcière, passible du bûcher !

Biblio :
Caliban et la sorcière – Silvia Federici
La colonisation du savoir, une histoire des plantes médicinales du “Nouveau Monde” (1492 – 1750) – Samir Boumediene
Le sexocide des sorcières – Françoise d’Eaubonne
Sorcières, sages-femmes et infirmières, une histoire des femmes et de la médecine – Barbara Ehrenreich et Deirdre English

Pauses musicales :
Une sorcière comme les autres – Anne Sylvestre
La sorcière et l’inquisiteur – Les Rita Mitsouko
L’amour tombe des nues – Les Têtes Raides


  • Informatique ou liberté ?
    13 avril 2017
    Suite à la conférence gesticulée qu’il a présentée la veille à Kraken, Lunar nous livre les principaux arguments de son exposé. L’informatique s’est invitée dans les moindres recoins de notre quotidien. Nous lui confions sans méfiance des données personnelles qui sont utilisées à des fins commerciales et alimentent la surveillance généralisée. Quant au rêve d’une économie “virtuelle”, il ne tient pas face aux récits des travailleurs/ses qui construisent nos ordinateurs et face aux pollutions engendrées par la construction, l’alimentation, la destruction de tous nos écrans. Pour autant, Lunar propose des solutions pour que l’informatique soit un outil local, autogéré, moins vorace en énergie.

Biblio :

# Essais

  • La convivialité – Ivan Illich
  • Énergie et équité – Ivan Illich
  • Bolo’Bolo – p.m.
  • Voisinage et communs – p.m.
  • Pour l’abolition de la carte d’identité – Mouvement pour l’Abolition de la Carte d’Identité, 2007
  • La mécanique des lettres – anonyme, 2013
  • La machine est ton seigneur et ton maître – Yang, Jenny Chan, Xu Lizhi, Célia Izoard, 2015
  • La face cachée du numérique – Fabrice Flipo, Michele Dobré et Marion Michot, 2013
  • Politiques sécuritaires et surveillance numérique – coordonné par Pierre-Antoine Chardel
  • 24/7 Le capitalisme à l’assaut du sommeil – Jonathan Crary
  • (Contre-)pouvoir du numérique – Mouvements numéro 79
  • Le progrès sans le peuple – David Noble, éditions Agone
  • Seuls ensemble – Sherry Turkle
  • J’aime pas Facebook – Ippolita
  • Le côté obscur de Google – Ippolita
  • Constellations – Mauvaise Troupe, éditions L’éclat
  • Coding Freedom – Gabriela Coleman

# Romans

  • 1984 – George Orwell
  • Le meilleur des mondes – Aldous Huxley
  • Le procès – Franz Kafka
  • Ubik – Philip K. Dick
  • Les dépossédés – Ursula Le Guin
  • La toile – Sandra Lucbert
  • Zendegi – Greg Egan

# Sons

# Vidéos

  • Nothing to Hide – documentaire de Mihaela Gladovic et Marc Meillassoux
  • Citizenfour – documentaire de Laura Poitras
  • Why privacy matters ? – TED talk de Glenn Greenwald

 Pauses musicales :

Living Room – Paris Combo

Black Gold – Foals

Borders – M.I.A.


  • Mixité, mais de quoi elles parlent?
    30 mars 2017
    Après une introduction sur les temps de non mixité “femmes” non choisie au travail ou à la cuisine, nous racontons nos expériences de formes de mixité choisie (entre ”femmes”, ou entre ”meufs, gouines, trans”), de ce qu’elles nous ont apporté,  permis et comment la non-mixité (c’est-à-dire la mixité choisie) se révèle un outil d’émancipation et non un outil d’exclusion. Aude était notre invitée.

Biblio :
article “Le complot des cagoles” paru dans “Z”  la revue itinérante d’enquête et de critique sociale n°10 sur Marseille.

Pauses musicales :

Frangine – Anne Sylvestre

On parle de parité – Femmouzes T


  • Atelier philo en prison
    16 mars 2017
    Notre invitée Lucie anime des ateliers philo pour des détenus. Elle nous donne sa perception de l’univers carcéral et de ce qu’il crée sur les individus enfermés. Elle raconte ce qui se passe pendant les ateliers, autour de la philosophie et entre les détenus. Nous en profitons pour faire un point sur les centres pénitentiaires en Isère.

Biblio :

  • Je hais les matins – livre autobiographique de Jann-Marc Rouillan
  • Ne me libérez pas je m’en charge – film réalisé par Fabienne Godet avec Michel Vaujour
  • Correspondance de Rosa Luxembourg en prison dans le recueil Dans l’asile de nuit (éditions L’Herne)
  • Revue L’envolée.
  • Revue de l’Observatoire International des Prisons Dedans-dehors.
  • Roman Le vagabond des étoiles de Jack London


Pauses musicales :
Horizon – Détroit
Betty – Bernard Lavilliers
Le tourdion des prisons – par la chorale féministe du Trièves


  • Féministe encore
    23 février 2017
    Avec Colyne de LisLaLune.
    Présentation de la soirée prévue le 11 mars, Femmes en luttes ! Luttes de femmes !  à l’initiative des associations les Fées Rosses, LisLaLune et Béchamelle,  à la Grange du Percy. Pourquoi se mobiliser encore le 8 mars et les 364 autres jours de l’année ? Pourquoi le féminisme est toujours une lutte actuelle,  ici et  pas à  des  milliers  de km ?

Pauses musicales :
Xavier – Anne Sylvestre
L’hymne des femmes – interprété par Espèce de chorale


  • Nucléaire
    17 février 2017
    La soirée Béchamelle du 2 mars est consacrée à l’ouvrage Franckushima (essai graphique de Géraud Bournet sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France, publié en 2016). Pour la préparer, Flo, qui était ingénieur dans le nucléaire, nous explique ce qu’est la radioactivité au niveau de l’atome. Nous lisons des extraits de La supplication Tchernobyl, chronique du monde après l’apocalypse (1997) de Svetlana Alexievich, prix Nobel de littérature. Cet essai rassemble des témoignages de personnes qui ont vécu la catastrophe de Tchernobyl ; dans l’extrait choisi la compagne d’un liquidateur raconte son agonie après être intervenu sans aucune protection sur le réacteur juste après l’explosion.

Pauses musicales :
Aquarium du Carnaval des animaux de Camille st Saens.
Lacrimosa – Requiem – Mozart
Extrait Requiem – Mozart


  • Migrations
    10 février 2017
    Marie nous donne des éléments sur le parcours administratif des migrant-e-s et l’action du CART (collectif pour l’accueil des réfugié-e-s dans le Trièves). A partir de l’exposé “Gestion des frontières… L’Europe en guerre ?”, créé par des personnes de Grenoble en lutte sur ces questions, on retrace l’histoire de l’Union Européenne du point de vue de la gestion des migrant-e-s.

Pauses musicales :
Plus rien ne m’étonne – Tiken Jah Fakoly
L’iditenté – Noir Désir et Têtes Raides


  • Les grands projets inutiles – suite
    03 février 2017
    Présentation de 2 des 3 documentaires visionnés lors de la soirée Béchamelle du jeudi 2 février. L’un sur les campagnes publicitaires des promoteurs immobiliers et un autre sur les grands projets inachevés en Italie. Nous avons discuté du lien entre  programmes immobiliers et  projets inutiles et nuisibles, leurs coûts, leurs financements et les modes de vie dont ils sont le reflet.
    Invitée : Sophie, initiatrice de la soirée Béchamelle.

  • Les grands projets inutiles et imposés
    27 janvier 2017
    En lien avec la soirée du Cycle de Béchamelle, sur les grands projets inutiles. Focus sur le TAV (Treno alta velocità en italien), la ligne à grande vitesse (LGV) reliant Lyon-Turin. Le TAV c’est quoi, pourquoi n’est-il pas une réponse à l’urgence climatique. Retour sur un pan de la mobilisation des opposant-es, en Italie.


  • Drones : où est le problème ?
    20 janvier 2017
    Lors du Traintamarre, les manifestant-e-s ont accepté que des prises vidéos soient faites par un drone. Où est le problème ? Loin d’être seulement un gadget technologique supplémentaire, le drone prolonge la vidéo-surveillance généralisée et fait rentrer insidieusement dans nos vies l’habitude d’être contrôlé-e-s, espionné-e-s, classifié-e-s. On touche là à la grande question des moyens et des fins, sur laquelle Benasayag et Del Rey apportent des éléments de réponse, dans Éloge du conflit sur lequel nous poursuivons la discussion.


  • Éloge du conflit
    6 janvier 2017
    Lorsque des désaccords émergent dans le Trièves, il apparaît parfois difficile d’en assumer la conflictualité. Cette peur n’est pas propre à notre petit territoire rural où notre ennemi-e de classe (de genre, de race) est aussi notre voisin-e. Si l’on en croit Miguel Benasayag et Angélique Del Rey, cette négation du conflit politique est même constitutive de notre société, qui d’une part gère les populations en lui apportant des solutions techniques ; d’autre part mène une guerre totale, qui prend aujourd’hui le nom de ‘lutte contre le terrorisme’.


  • Retours sur la COP 21
    12 décembre 2016
    Le 12 décembre 2015 à Paris, les dirigeants se gargarisaient d’être parvenus à un accord en clôturant les 21ème négociations sur le climat. Le “D12” aurait dû être une grande journée de mobilisation pour ne pas leur laisser le dernier mot. Mais l’État français s’est servi de la menace terroriste pour instaurer l’état d’urgence et faire taire la contestation. Un an après, Myriam, qui était restée dans le Trièves, et Bertille qui s’était rendue à Paris, racontent comment elles ont essayé de faire entendre malgré tout des voix dissidentes.
    Reportage à Paris : prise de son Bertille, montage Mathieu.


  • Sauvons la ligne Grenoble-Gap
    9 décembre 2016
    Le samedi 10 décembre a lieu le grand Traintamarre, en gare de Clelles et dans une dizaine d’autres gares de la ligne. Cette mobilisation a pour objet de montrer l’attachement à la ligne de ses usager-e-s et des habitant-e-s des territoires desservis. La ligne est en effet menacée de fermeture à court ou moyen terme car les pouvoirs publics se refusent à y investir l’argent nécessaire. Interstices apporte des éclairages sur cette situation qui illustre les mécanismes néo-libéraux à l’œuvre en Europe. Interview de Franck Boyer de la CGT cheminots.


  • Journée internationale sur les violences faites aux femmes
    21 novembre 2016
    Interstice a inscrit le féminisme comme un des piliers de son émission tout comme l’écologie et l’anti-capitalisme. Elle profite de la journée internationale sur les violences faites aux femmes pour dénoncer l’ampleur du phénomène et surtout sa persistance. Les violences faites aux femmes sont des moyens d’installer les dominations, d’humilier et d’atteindre à la liberté de toutes les femmes